Halloween : Origine et histoire

Halloween : Origine et histoire

Halloween : Origine et histoire

Quelle est la signification de la fête Halloween ?

Halloween est une fête célébrée le 31 octobre, la veille de la Toussaint. Elle tire son origine des anciennes fêtes celtiques, notamment la fête de Samhain, qui marquait la fin de l’été et le début de la période sombre de l’année. Selon les croyances celtiques, la nuit de Samhain était un moment où le monde des vivants et le monde des morts se rencontraient, et les esprits des défunts revenaient sur Terre.

Au fil des siècles et des migrations, notamment avec l’arrivée des immigrants irlandais et écossais en Amérique du Nord, la fête a évolué et s’est mélangée à d’autres traditions. Elle a pris de l’ampleur aux États-Unis et au Canada et s’est progressivement commercialisée.

Les activités typiques d’Halloween comprennent la sculpture de citrouilles en lanternes appelées « jack-o’-lanterns », le déguisement, la collecte de bonbons en passant de porte à porte (le fameux « trick or treat » ou « des bonbons ou un sort »), et la décoration de maisons et de jardins avec des thèmes effrayants.

Le nom « Halloween » est une contraction de « All Hallows’ Eve », qui signifie « la veille de tous les saints » en anglais. Cela fait référence à la fête chrétienne de la Toussaint qui est célébrée le 1er novembre.

Aujourd’hui, bien qu’Halloween soit surtout associée à des activités ludiques et festives, elle conserve des éléments de ses racines païennes et spirituelles.

Quelle est l’histoire d’Halloween ?

L’histoire d’Halloween remonte à plus de 2 000 ans et trouve ses origines dans les anciennes célébrations celtiques. Voici un aperçu de l’évolution de cette fête au fil du temps :

Samhain :

Les Celtes, qui vivaient dans ce qui est aujourd’hui l’Irlande, le Royaume-Uni et le nord de la France, célébraient le festival de Samhain le 31 octobre. Ils considéraient cette date comme la fin de l’été et le début de l’hiver, une période associée à la mort. Les Celtes croyaient que la nuit de Samhain, les frontières entre les vivants et les morts s’estompaient, et les esprits des morts revenaient sur Terre.

Influence romaine :

Lorsque l’Empire romain conquit une grande partie du territoire celtique, certains de leurs festivals furent combinés avec Samhain. Les Romains avaient notamment une célébration en l’honneur des morts appelée « Feralia » et une autre en l’honneur de Pomona, la déesse des fruits et des arbres.

Christianisation :

Avec la propagation du christianisme, les papes ont cherché à remplacer les anciennes traditions païennes par des célébrations chrétiennes. Le 1er novembre fut désigné comme le jour de la Toussaint (All Hallows’ Day), une journée pour honorer tous les saints et martyrs. La veille, le 31 octobre, est devenue la veille de la Toussaint, ou « All Hallows’ Eve », qui a finalement été abrégée en « Halloween ».

Halloween aux États-Unis :

Bien que certaines traditions d’Halloween aient été apportées en Amérique du Nord par les immigrants européens, la fête telle que nous la connaissons aujourd’hui s’est largement développée aux États-Unis. Des traditions comme la sculpture des citrouilles et le « trick-or-treating » (ou « des bonbons ou un sort ») sont devenues populaires au 20ème siècle.

Aujourd’hui, Halloween est célébrée dans de nombreux pays du monde, bien que les traditions et les activités puissent varier selon les régions.

Pourquoi on utilise des citrouilles pour Halloween ?

L’utilisation de citrouilles à Halloween remonte à une ancienne tradition irlandaise. Voici une brève histoire:

Origines celtiques :

La fête d’Halloween trouve ses origines dans la fête celtique de Samhain, qui marquait la fin de l’été et le début de la saison sombre, ou l’hiver. Les Celtes croyaient que la nuit du 31 octobre, la frontière entre le monde des vivants et celui des morts s’estompait, permettant ainsi aux esprits de revenir sur Terre.

Les lanternes de Jack :

Une légende irlandaise raconte l’histoire de Jack O’Lantern, un homme avare et trompeur qui a réussi à tromper le diable à plusieurs reprises. À sa mort, il fut refusé à la fois au paradis et en enfer. Le diable lui donna un charbon ardent pour éclairer son chemin dans l’obscurité éternelle. Jack a placé le charbon dans un navet évidé et a depuis erré sans fin.

Immigration irlandaise :

Lorsque les Irlandais ont immigré en Amérique du Nord, en particulier pendant la Grande Famine des années 1840, ils ont apporté avec eux la tradition de la sculpture des lanternes de Jack. Toutefois, en Amérique, les citrouilles étaient plus abondantes et plus faciles à sculpter que les navets. Par conséquent, les citrouilles ont remplacé les navets comme le fruit de choix pour les lanternes d’Halloween.

Ainsi, la tradition de sculpter des citrouilles à Halloween provient d’une combinaison de traditions celtiques anciennes et de l’adaptation par les immigrants irlandais aux ressources disponibles en Amérique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici